Placée sous le signe de l’ « apprentissage entre vivants et machines (…) l’intrigue de ManiFeste-2018 se joue entre l’intelligence humaine et l’algorithme. » nous apprend le site Internet du festival. 

Dérèglement climatique, absence de boussole interne: une chaussure, deux chaussures, pas de chaussure. Un soulier qui devient symbole de la perte complète de pédales du personnage féminin interprété par Irène Jacob.

Reprenant à son compte le thème extrêmement actuel de la transparence totale, de la disparition du privé dans la mise en scène permanente de soi et la surexposition, le spectacle de Roland Auzet utilise un dispositif de plafond de verre, littéralement puisque la comédienne évolue à quelques mètres au-dessus d’un public allongé au sol sur les côtés. Un dispositif qui a fait ses preuves chez l’allemande Anne Imhof dont le Faust a remporté le Lion d’Or de la Biennale d’Art Contemporain à Venise l’an passé.  

VXH La Voix Humaine Falk Richter Jean Cocteau Roland Auzet Festival Manifeste IRCAM 2018 Creation le 104 Le Centquatre 800 Signes Irène Jacob
La Voix Humaine, aquarelle et encre sur papier © Araso ADAGP

Entre son smartphone, son laptop et sa tablette, la comédienne semble nue. Dépourvue d’identité, elle n’a pas de prénoms, ceux et/ou celles à qui elle s’adresse non plus d’ailleurs (« Ha, c’est toi»). 

Une vision de l’humain sombre, sans compromis sur la cruauté et la crudité de la perspective d’un monde en cage, un humain en vitrine que l’on observe, que l’on photographie et qui circule comme une marchandise virtuelle. 


La Voix Humaine, performance vue au Centquatre à Paris le 7 Juin 2018.

L’édition 2018 du Festival Manifeste IRCAM Centre Pompidou se poursuit jusqu’au 30 Juin. 

Visuel original © Araso ADAGP