En plus de 100 ans de mode, rien n’est venu mettre en ballottage le statut de luxe suprême de ses étoffes. On doit à Mariano Fortuny un héritage artistique holistique dont la plus belle expression est sans doute le somptueux palais éponyme de Venise. Peintures, sculptures, boiseries, broderies, textiles et tenture s’y côtoient dans une avalanche de luxe où la science a épousé l’art pour le meilleur uniquement.

Pour clôturer la semaine de la mode, l’exposition Fortuny un Espagnol à Venise ouvre au Palais Galliera dans une ambiance monacale, en contraste saisissant avec l’univers d’un Fortuny aux multiples brevets, hyperactif et curieux de tout. 

En exergue les helléniques, robe Delphos, châles Knossos et leurs émules qui ont fait la légende. Glorifiées par Marcel Proust, elles ont ici une valeur purement documentaire, presque doctorale. Dans une scénographie au maximum de l’épure, le parcours déroule ces typologies vestimentaires et textiles de Venise à l’Orient. Sans aucun doute, l’exposition a de quoi séduire les puristes et autres ennemis de l’extravagance. 


Fortuny, un Espagnol à Venise, du 4 octobre 2017 au 7 janvier 2018 au Palais Galliera.

Visuels © Araso ADAGP