Elle déambule entre les tabourets des invités. « Je me suis dit : comment je m’habille ? » elle est en nuisette noire et bas nylon. Claude Degliame alias Aglaé joue avec Jean-Michel Ribes depuis 1974 et en 2017 elle a un corps de déesse.

Aglaé a véritablement existé, et Jean-Michel Rabeux l’a rencontrée à Marseille alors qu’elle avait 70 ans. Sur scène, il lui donne la voix de Gavroche de sa comédienne fétiche – et on l’en remercie.

Claude Degliame est Aglae "heureuse comme pute, malheureuse comme mère" au Théâtre du Rond-Point
Claude Degliame est Aglae « heureuse comme pute, malheureuse comme mère » au Théâtre du Rond-Point

C’est quoi être pute ? C’est quoi être pute et femme ? Etre pute et mère ? « Je n’étais pas excitée, j’étais intéressée » des premières branlettes faites à son frère à 10 ans à sa période « pute de luxe » Aglaé déroule le film de sa vie.

Claude Degliame soulève avec élégance, courage et sans fausse pudeur les jugements de carton qui entourent la prostitution. « Une pute c’est pas une salope bordel ». Faut-il légaliser l’activité ? Mais oui bon Dieu ! Pour protéger les filles et parce qu’elles sont « les infirmières du sexe ».

« Est-ce que je lui demande à l’autre au gouvernement comment elle baise ? Non ! Alors qu’on me foute la paix avec la loi ».


L’amour, y’en a plein de sortes / Aglaé par WebTV_du_Rond-Point

Aglaé, avec Claude Degliame. De Jean-Michel Rabeux avec les mots d’Aglaé
Au théâtre du Rond-Point, 4 – 29 JANVIER 2017
En tournée au Bateau Feu – Scène Nationale de Dunkerque les 4 et 5 mai 2017
Illustration © Araso